Nos Conseils

Le bénéfice écologique d’utiliser une trottinette électrique

Le avril 17, 2021 — 9 minutes de lecture

L’importance de préserver l’environnement 

La protection de l’environnement ne cesse d’animer les débats aujourd’hui.

Préserver l’environnement a deux objectifs principaux. 

Tout d’abord, notre monde est constitué d’êtres vivants, d’hommes, d’animaux qui ont le droit de pouvoir vivre dans un environnement sain et nous devons faire notre possible pour assurer le bien-être de tous. Ensuite, avoir une planète propre et bien entretenue fait partie des causes permettant notre survie et la pérennité des espèces vivantes.

En effet, notre terre est le berceau dans lequel nous cherchons à combler nos besoins vitaux et primordiaux. Ceux-ci se résument à deux grandes catégories :

  • La nourriture : l’environnement est censé être une source abondante de nourriture et d’eau. Cependant, la pollution que l’être humain engendre affaiblit ces ressources en quantité et en qualité. Les polluants et les produits chimiques utilisés chaque jour créent des dégénérescences et dégradent la nourriture et l’eau. Cela peut engendrer des maladies pouvant avoir de lourdes conséquences sur notre santé et celles des générations futures. 
  • L’air : la pollution, le rejet de CO2 et autres gaz nocifs peuvent altérer la qualité de l’air et favoriser ainsi les maladies respiratoires et les allergies. Ceci peut également bouleverser notre climat naturel. Le climat est étroitement lié avec l’état de l’environnement. Les émissions de gaz à effet de serre par exemple ou la déforestation, entraînent des problèmes climatiques tel que le réchauffement climatique et mettent en danger l’équilibre naturel de plusieurs régions du globe.

Nous avons tous un rôle à jouer dans la préservation de notre planète. Et ceci est à la portée de chacun, en fonction de son rôle dans la société et de ses capacités.

Nous pouvons citer, entre autres : la construction d’habitations plus saines avec l’utilisation des énergies renouvelables pour l’électricité et le chauffage ; trier ses déchets et favoriser ainsi le recyclage ; utiliser les transports en commun, le vélo ou la trottinette électrique pour limiter la pollution et améliorer la qualité de l’air. Ces choses parfois simples de la vie de tous les jours ont leur utilité et leur impact sur l’amélioration de notre environnement. Comme on peut facilement l’imaginer, une trottinette électrique est moins polluante qu’une voiture, une moto ou encore un scooter.

Ce qui nous amène au sujet de notre article d’aujourd’hui : le bénéfice écologique d’utiliser une trottinette électrique.


Quels sont les éléments qui composent une trottinette électrique ?


Une partie nommée “classique”

Tout d’abord, décomposons le corps d’une trottinette électrique. Il y a une partie qui correspond à la trottinette « classique ». On y retrouve un guidon, une potence, un deck (une planche) et deux roues. 


L’autre partie est la partie électrique 

Elle se compose principalement comme suit :

1- Le moteur 

Le moteur de la trottinette électrique peut se trouver au niveau de la roue avant, arrière ou sous le plateau. La plupart du temps, il s’agit de moteurs « sans balais » appelés « brushless » qui ne nécessitent aucun entretien et fonctionnent au courant alternatif. C’est ce type de moteurs, plus performants et moins « mécaniques » que les moteurs avec balais, qui équipe presque toutes les trottinettes fabriquées actuellement. Ce système consomme moins, car il permet une meilleure gestion de l’énergie fournie par la batterie et offre ainsi au véhicule une plus grande autonomie. De plus, les composants s’usent moins vite, car l’action se fait sans frottements : la durée de vie de la trottinette est donc optimisée. N’oublions pas que ce type de moteur a également l’avantage d’être silencieux, même lorsque l’engin s’élance à pleine vitesse. Ce moteur a donc des avantages écologiques.

2- La batterie

Un moteur se doit d’être alimenté pour fonctionner. C’est ici que la fameuse batterie entre en jeu.

Il existe des batteries au plomb et des batteries au lithium. 

Les batteries récentes sont au lithium et sont prisées pour leur légèreté et leur grande autonomie. 

Elles se rechargent aussi plus vite (jusqu’à 5 heures pour une charge complète) en utilisant tout simplement le courant fourni dans les maisons (220 V), comme on recharge un téléphone portable.

3- Le contrôleur

C’est un boîtier électronique qui reçoit les informations envoyées à la trottinette par son conducteur (au moyen de la gâchette d’accélérateur, du frein, de l’avertisseur, de la lumière) pour les redistribuer ensuite à la batterie, afin que celle-ci envoie le courant avec le bon dosage au moteur et aux différents éléments électriques de la trottinette. Le contrôleur récolte également les données de la trottinette (niveau de la batterie, état du moteur, capteur de frein, distance parcourue, vitesse) pour les remonter ensuite vers l’afficheur.

C’est un élément essentiel et complexe, au cœur du fonctionnement électrique et électronique de la trottinette.

Sans oublier, l’accélérateur, les freins (frein à tambour, frein au pied, frein moteur ou électrique), les lumières, le cadran digital et l’avertisseur.


Rouler en trottinette électrique ne pollue pas

Il faut savoir tout d’abord qu’aujourd’hui, 40% des trajets que les gens font sont tous inférieurs à 3 kilomètres. De nouveaux moyens de transport sont apparus pour satisfaire les besoins des utilisateurs. La trottinette électrique en fait partie, et ce mode de transport a su séduire de nombreuses personnes. 

Pourquoi ? Elle est très facile à prendre en main et elle permet de se faufiler partout, notamment quand il y a beaucoup de circulation aux heures de pointe. Côté vitesse, les trottinettes électriques sont nettement plus rapides que les trottinettes standards et devancent nettement les skateboards, rollers, voire souvent les vélos. En effet, elles sont capables de franchir la barre des 25 km/h (en fonction du modèle), et le tout, sans effort. 

Rouler avec sa trottinette électrique représente un avantage indéniable pour l’écologie : lorsque nous roulons avec, nous ne polluons pas. 

Aucun gaz n’est rejeté grâce à la batterie électrique de la trottinette, ce qui contribue au bien-être des villes, souvent très polluées par le CO2 des véhicules traditionnels. Ceux-ci sont émetteurs de gaz nocifs à cause principalement de l’essence et des autres carburants d’origine fossile (pétrole, gaz). La différence est flagrante et la pertinence écologique de la trottinette électrique est bien visible. 

Ce qui nous amène à dire qu’en toute logique, plus les personnes utilisent des trottinettes électriques ou des vélos (plus fatigants) à la place de leurs voitures pour se déplacer, moins les routes et les avenues sont encombrées. Ceci engendre plus de confort urbain et moins de pollution atmosphérique, mais aussi… sonore.  

Rappelons aussi que la conduite en ville consomme souvent beaucoup de carburant : arrêts fréquents, conduite irrégulière… La trottinette électrique, quant à elle, est   spécialement adaptée pour les petits trajets en milieu urbain (tout en n’oubliant pas d’être prudent). En prenant en compte le temps gagné lors de chaque déplacement en évitant les embouteillages et la facilité de combinaison avec d’autres modes de transport (bus, tram, train, métro), nous pouvons dire que la trottinette électrique est une bonne solution de remplacement, à la fois écologique, économique, efficace et ludique.

Certes, la fabrication de la trottinette électrique est assez coûteuse en énergie, étant donné que l’extraction des matières premières, la transformation, l’assemblage et l’acheminement sont des processus qui nécessitent de l’énergie. Cependant, ceci est valable, si ce n’est plus, pour les autres véhicules.  Nous savons également que les batteries ont besoin, elles aussi, d’énergie pour se recharger.

Mais restons réaliste en ce qui concerne la charge de la batterie. Nous parlons ici de l’équivalent de quelques grammes de CO2 par charge, c’est-à-dire une poussière par rapport à ce que déverse une voiture en kilos, voire en tonnes chaque année.

N’oublions pas aussi que la comparaison ne tient pas, lorsqu’on sait que les moyens de transport traditionnels sont, de loin, la première cause de pollution atmosphérique. Ils sont pratiquement au même rang que la pollution industrielle !


Comment choisir sa trottinette électrique ?

Pour choisir la trottinette qui répond le mieux à ses besoins, il faut prendre en considération certains critères. 

Si on est amené à la transporter régulièrement, il faut privilégier un modèle léger. 

Si on compte effectuer chaque jour de longues distances, son autonomie est un critère essentiel pour faire le bon choix. Une trottinette électrique de bonne qualité pourra rouler jusqu’à 25 kilomètres sans avoir besoin d’être rechargée. 

Une trottinette électrique avec des roues en gomme est préférable à celle avec des roues gonflables, car cela prévient tout risque de crevaison. 

Une patinette avec un couple d’accélération permettra à l’utilisateur de monter en toute tranquillité les côtes et parcourir les chemins les plus rudes. 

En somme, il faut bien cibler l’utilisation prévue pour acheter la trottinette qui correspond le mieux au consommateur.

On n’aura aucun mal à dénicher la trottinette électrique qui nous convient parmi la panoplie de modèles mis en vente.

Effectivement, des boutiques spécialisées proposent souvent une large gamme de trottinettes électriques et d’autres, comme Mobilax, proposent des pièces détachées de trottinette électrique (chargeur électrique, câble de frein, chambre à air, guidon, etc) disponibles en ligne.


En conclusion…

La trottinette électrique reste un des moyens de déplacement les plus écologiques avec une émission de carbone beaucoup plus faible qu’une voiture, un scooter ou même un bus. 

Certes, sa fabrication exige un dispositif qui entraîne obligatoirement des coûts environnementaux, mais la phase d’utilisation est un vrai plus pour ce mode de transport électrique, silencieux et propre.

Nos villes sont aujourd’hui très polluées et ont besoin d’engins électriques comme la trottinette pour améliorer la qualité de l’air. 

Si vous effectuez un trajet court, la marche à pied est aussi un moyen simple et sain d’avoir un impact écologique positif.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.